Qu’est-ce qui caractérisera l’évolution du secteur de l’immobilier dans les 100 prochaines années?

Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage

Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage

PAR PHIL SOPER

En 1967, l’année du Centenaire du Canada, le périodique Industrial Canada a publié la liste des 119 entreprises qui ont survécu au premier siècle du pays. Comme on peut s’y attendre, de nombreuses entreprises figurant sur cette liste ont depuis disparu, mais quelques entreprises qui se sont démarquées par leur adaptabilité et leur propension pour la réinvention existent toujours.

L’entreprise la plus célèbre du Canada, la Compagnie de la Baie d’Hudson, a été créée en 1668 et est la plus vieille entreprise de vente au détail au monde. Imaginez si les membres du premier comité de direction, un groupe de nobles et de marchands anglais, étaient là aujourd’hui pour voir ce qu’est devenue la Compagnie. Cette entreprise est née avant l’invention de l’automobile, de l’électricité et de la fermeture éclair, sans parler du réseautage sans fil à l’échelle mondiale.

À l’extérieur du Canada, de nombreuses entreprises se sont réinventées pour faire face à de nouveaux concurrents et à la constante évolution des marchés. General Electric, l’entreprise doyenne de l’indice Dow Jones, a fait fortune en se réinventant. L’entreprise IBM, mon employeur précédent, a été créée en 1911 et fabriquait des balances commerciales et des tabulatrices mécaniques. IBM a défini l’ère de l’information et, pendant 20 ans, a été l’entreprise qui a déposé le plus de brevets à l’échelle mondiale. Fondée en 1865, l’entreprise Nokia produisait à l’origine du papier, du caoutchouc et des câbles en Finlande. À la fin des années 90, elle est devenue la plus importante entreprise de téléphonie cellulaire au monde, titre qu’elle n’a perdu que tout récemment. Devant une concurrence grandissante, les recettes de Nokia en matière de téléphones cellulaires ont connu une diminution de 40 % au cours du deuxième trimestre de 2013. Elle devra se réinventer encore une fois ou faire face à l’extinction.

Comment les meilleures entreprises immobilières du monde exerceront-elles leurs activités dans 10 ans? Les agences immobilières offrant des services complets évolueront-elles, ou disparaîtront-elles progressivement, comme les fabricants de fouets de cochers de l’ancien temps? Au fil des décennies, Royal LePage a dû grandement évoluer pour survivre et prospérer. Toutefois, les valeurs centrales qui se trouvent au cœur de nos affaires demeurent immuables. Les entreprises comme la nôtre offrent des services de conseils de grande qualité à leurs clients pour les aider à acquérir et à vendre des propriétés immobilières. À mesure que le prix des propriétés a augmenté, il est devenu de plus en plus avantageux de bien faire les choses, et de plus en plus désavantageux d’obtenir un rendement médiocre. Aujourd’hui, nos services sont plus importants que jamais.

Face à des lois et des règlements plus stricts, et à la concurrence incessante et perturbatrice de nouvelles entreprises américaines offrant des services limités à un coût très bas, nous devons nous fier à notre capacité d’adaptation éprouvée. Le simple fait qu’une entreprise centenaire comme Royal LePage ait traversé des périodes difficiles sans subir de dégâts offre une bonne dose de perspective. En août 1981, par exemple, les taux d’intérêts hypothécaires ont atteint 22,75 %. Les ventes ont chuté, et des agences immobilières se sont écroulées. C’est pourquoi il faut toujours s’attendre à ce que des défis et de nouvelles occasions se présentent. Aujourd’hui, les taux hypothécaires historiquement bas permettent à une génération de jeunes gens d’acheter des propriétés. Grâce à la crise financière mondiale, les Canadiens ont obtenu ce cadeau inattendu, et ceux-ci ont saisi l’occasion avec vigueur.

Une chose ne change pas : les transactions immobilières sont complexes et constituent l’investissement le plus important que la plupart des personnes effectueront pendant leur vie. Les gens sont mieux informés. C’est pourquoi il faut offrir aux consommateurs nos connaissances et nos capacités d’interprétation.

Les technologies émergentes et les nouveaux concurrents nous déstabiliseront. Nous pouvons nous apitoyer sur notre sort et attendre que la vie s’occupe de nous, ou nous pouvons garder la tête haute, accepter les changements et les utiliser à notre profit. Les clients d’aujourd’hui n’ont plus besoin de nous pour trouver une maison, comme c’était le cas auparavant. Grâce aux avancées de la technologie de recherche compatible avec les réseaux mobiles, les acheteurs moyens sont des experts de la recherche. Toutefois, cela ne rend pas les transactions immobilières plus simples. C’est pourquoi nous avons toujours un rôle important à jouer. L’expertise et les conseils que nous offrons doivent tenir compte de ces nouvelles façons d’effectuer des tâches traditionnelles, et il faut tirer profit de ces innovations.

Royal LePage a récemment lancé une nouvelle architecture Web en partenariat avec un géant de la technologie, Google. Cela nous a permis de doubler l’achalandage et de tripler les indications de client dont bénéficient nos courtiers. En dépit de cela, je crois que le service exceptionnel qu’offrent nos courtiers professionnels a une plus grande valeur que la technologie en tant que telle. En fin de compte, il faut s’en tenir aux valeurs fondamentales de la longue histoire de notre entreprise : la confiance, l’expérience, l’intégrité et l’engagement à l’égard de la croyance indéfectible de A.E. LePage, notre fondateur, c’est-à-dire que notre principal rôle consiste à vendre un service, et non des propriétés.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s