La vidéo au service de Royal LePage Wheeler Cheam : un formidable atout

Kyle Hislop

Chez Royal LePage Wheeler Cheam, le directeur d’agence Kyle Hislop aide ses courtiers à se démarquer de la concurrence en adoptant une façon novatrice de présenter les propriétés dans la région de Chilliwack.

L’utilisation de vidéos produites à partir d’un drone volant à haute altitude et pour visiter des propriétés en passant d’une pièce à l’autre tout en semblant flotter permettent aux courtiers de l’agence d’accroître leur clientèle.

« Grâce à nos productions vidéo de très grande qualité, nos courtiers obtiennent des inscriptions et les propriétaires, des résultats », affirme M. Hislop. Ce récent succès est attribuable à l’expérience de M. Hislop en marketing et à l’investissement de M. Stuart Muxlow, propriétaire de l’agence immobilière, en technologie vidéo de fine pointe. L’investissement de l’agence comprend notamment un drone télécommandé qui enregistre d’incroyables vidéos aériennes de vues extérieures de maisons et de zones géographiques. Pour les prises d’intérieur, on utilise un caméscope avec objectif ultra grand-angle et stabilisateur d’image qui permet de produire des images haute définition. La vidéo ainsi produite à partir du drone aérien et du « caméscope stable » offre une image de très grande qualité et propose aux spectateurs une visite de maison sans pareille.

« Nous sommes les seuls dans la vallée du Fraser à utiliser un tel procédé, ajoute M. Hislop. Ce qui représente un atout pour Royal LePage Wheeler Cheam. »

dji_phantom-600x337

Le drone aérien Phantom est conçu pour la photographie aérienne. L’appareil fonctionne à l’aide d’une unité de contrôle portative à radiofréquence. Il s’interface avec l’écran vidéo d’un téléphone intelligent. Vous pouvez donc visualiser exactement l’image que voit l’appareil photo.

La technologie fait cependant l’objet de deux réserves. Premièrement, l’agence immobilière (ou le courtier immobilier, s’il décide d’agir seul) doit souscrire une assurance responsabilité civile pour couvrir les dommages très peu probables que pourrait causer le drone. Chez Royal LePage Wheeler Cheam, l’agence a tout simplement ajouté un avenant à sa police d’assurance responsabilité civile qu’elle détient. De plus, les plans de vol doivent être déposés en ligne auprès de la Federal Aviation Administration (FAA) par l’intermédiaire de Transports Canada, et ce, avant tout déploiement d’un drone aérien. « Le dépôt des plans de vol, qui est tout simplement une mesure de sécurité, est relativement simple à faire. Cette exigence vise à empêcher que le drone interfère avec les avions. Ce n’est pas du tout notre cas. Nous effectuons des vols à basse altitude qui ne causent aucune interférence. Mais, puisqu’il s’agit là  d’une exigence, nous veillons à remplir nos obligations chaque fois que nous produisons une vidéo. »

Pour l’agence, l’initiative vidéo a été une bénédiction à l’égard du recrutement. « Grâce à la vidéo, nous avons embauché un grand nombre de nouvelles recrues, déclare Stuart Muxlow. Les courtiers accordent de la valeur à toute occasion d’accéder à la nouveauté en matière de technologie. »

L’agence Royal LePage Wheeler Cheam retire les avantages de cette technologie tout comme les propriétaires de maison profitent de l’avantage du marketing vidéo. Félicitations à toute l’équipe de Wheeler Cheam!

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s