Pourquoi l’accessibilité à la propriété demeure encore (plus ou moins) abordable au Canada

L’accessibilité à la propriété est abordable et le taux de prêt hypothécaire est plus bas que jamais, ou du moins plus bas qu’il ne l’était il y a vingt-cinq ans. Vous ne le croyez pas? En fait, l’indice des prix à la consommation (IPC) de Statistique Canada en relate brièvement l’histoire.

L’IPC regroupe l’ensemble des produits et services que surveille Statistique Canada afin de donner une bonne idée du coût de la vie au Canada. Les changements que subit l’IPC d’une année à l’autre nous indiquent le « taux d’inflation », que surveillent de près la Banque du Canada et d’autres institutions afin de comprendre les pressions qui s’exercent sur les prix. Le prix des maisons tient, bien sûr, un rôle important ici.

Pour constater à quel point le prix des maisons a grimpé, il faut examiner les données de l’IPC et remonter jusqu’en 1990, en « indexant » la valeur mensuelle jusqu’en janvier de l’année en question.[1] Nous avons constaté que malgré que le coût de l’accès à la propriété ait augmenté au cours de cette période, il n’a pas grimpé autant que le coût de la vie en général. (Les coûts se réfèrent aux dépenses moyennes d’un ménage canadien au cours d’une période donnée.) Entre 1990 et juin 2015 (le dernier mois pour lequel les données sont disponibles), le coût de l’accès à la propriété a grimpé de 55 pour cent. En comparaison, le coût de la vie en général a connu une hausse de 66 pour cent. La ville dans laquelle vous vivez évaluera ce chiffre à la hausse ou à la baisse, mais il n’en demeure pas moins qu’il a été relativement abordable de posséder une propriété au cours des dernières décennies. Le coût du transport (en hausse de 90 pour cent) et le coût des aliments (en hausse de 74 pour cent) ont augmenté plus rapidement que l’indice global des prix. Le prix des vêtements représente une réelle aubaine (influencé par les importations à bon prix venant de pays comme la Chine), car il n’a connu qu’une hausse de 10 pour cent au cours de cette période.

PowerPoint Presentation

Il est vraiment intéressant de constater la façon dont les coûts liés à l’accès à la propriété ont changé au fil du temps. En général, l’indice de l’accessibilité à la propriété a chuté entre 1990 et 2000 (en même temps que les taux d’intérêt), a grimpé au cours des années qui ont suivi jusqu’au début de la récession en 2008 et a augmenté beaucoup plus lentement depuis. Les coûts de l’intérêt hypothécaire (qui correspond au montant du prêt hypothécaire du ménage ainsi qu’au taux d’intérêt à payer) ont emprunté une voie beaucoup plus dramatique. Bien que le prix des maisons ait augmenté substantiellement dans nombre de marchés, les coûts de l’intérêt hypothécaire ont en fait chuté de plus de 7 pour cent entre juin 2010 et juin 2015, et de 1 pour cent depuis janvier 1990. Voilà des statistiques éloquentes; cela signifie que malgré les fortes hausses du prix des maisons dans plusieurs marchés, le prêt hypothécaire coûte moins cher aujourd’hui dans l’ensemble du Canada qu’il ne l’était en 1990.

PowerPoint Presentation

C’est la catégorie des taxes foncières qui a connu la plus importante hausse. Bien qu’elles aient atteint un plateau momentanément entre 2000 et 2005, elles ont grimpé en flèche depuis ce temps. Au total, entre 1990 et juin 2015, la portion du coût lié à l’acquisition d’une propriété a grimpé incroyablement de 210 pour cent.

On accorde aujourd’hui, et avec raison, beaucoup d’attention à la hausse des coûts liés à l’accès à la propriété. Dans nombre de marchés plus importants, il peut être difficile pour certains acheteurs potentiels de pénétrer le marché et de faire face aux coûts incessants liés à la possession d’une maison. Encore une fois, il arrive que l’image soit brouillée par les événements que connaissent certains marchés importants sur de courtes périodes. Compte tenu de ce qui a été dit, le Canada est l’un des pays dont les coûts liés à l’accès à la propriété sont raisonnablement gérables, sauf lorsqu’il s’agit de coûts imposés sous forme de taxes.

[1]Pour trouver un indice, il vous suffit de le comparer à une valeur de base qui est fixée à 100. Dans notre cas, nous avons établi cet indice à 100 pour janvier 1990 et avons comparé les données de tous les autres mois avec cette valeur de base.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s