Regard sur le prix des maisons au Canada: deuxième trimestre 2016

Capture d’écran 2016-07-13 à 07.11.45

Selon l’Étude sur le prix des maisons* et l’Étude sur les prévisions du marché de Royal LePage, le marché immobilier résidentiel canadien a affiché la plus forte hausse nationale d’une année sur l’autre en cinq ans. Malgré l’incertitude économique mondiale qui demeure, l’environnement de bas taux d’intérêt qui a suscité la croissance du marché immobilier canadien au cours des dernières années devrait se maintenir plus longtemps que prévu.

Le prix[1] d’une maison au Canada a augmenté de 9,2 pour cent sur 12 mois pour atteindre 520 223 $ au deuxième trimestre de 2016. Durant la même période, le prix d’une maison à deux étages a augmenté de 10,7 pour cent par rapport à l’année dernière pour atteindre 619 671 $, tandis que le prix d’une maison de plain-pied a connu une hausse de 7,9 pour cent pour se chiffrer à 437 121 $. Pour la même période, le prix d’un appartement en copropriété augmentait de 4,2 pour cent pour atteindre 348 189 $. Quant au reste de l’année 2016, Royal LePage prévoit que le prix médian d’une résidence au Canada connaîtra une hausse de 12,4 pour cent comparativement à la fin de l’année 2015.

« Nos modèles de prévisions, lesquels s’orientaient vers un ralentissement graduel de l’immobilier au courant de l’année, comprenaient aussi une hausse modeste du coût des emprunts », explique Phil Soper, président et chef de la direction de Royal LePage.  Toutefois, une série de “perturbateurs” sociaux et économiques ont une fois de plus secoué la planète, entraînant de nouveaux risques et très vraisemblablement la possibilité que la Banque du Canada maintienne les taux d’intérêt à la baisse pour l’instant. »

« S’ajoute à l’incertitude mondiale la récente décision des Britanniques de quitter l’Union Européenne. Certains ont suggéré que cet événement propulsera davantage de dollars étrangers vers les marchés relativement sécuritaires du Canada », a dit M. Soper. « Nous anticipons que l’impact, s’il en est, sera remarqué dans le secteur de l’immobilier commercial et non sur le marché résidentiel. Notre Étude reflète d’ailleurs une hausse de l’activité immobilière provenant d’acheteurs étrangers[2] sur  les marchés de Toronto et de Vancouver ce trimestre. »

À la lumière d’un sondage[3] auprès d’experts de l’immobilier de Royal LePage dans ces deux régions, 71 pour cent des répondants de la région du Grand Toronto et 74 pour cent de ceux de la région du Grand Vancouver affirment que les ventes réalisées auprès d’acheteurs étrangers ont augmenté au deuxième trimestre par rapport à celles de l’année dernière. Pourtant, 35 et 37 pour cent des répondants des régions du Grand Toronto et du Grand Vancouver respectivement croient que les propriétaires étrangers comptent pour moins de 10 pour cent de leur marché.

Pour voir le tableau comprenant les données de l’ensemble des régions et marchés, visitez royallepage.ca/prixdesmaisons.

Pour plus d’information, visitez royallepage.ca/salledesmedias

*Données fournies par les Services de propriétés résidentielles Brookfield

 

[1]  L’agrégat des prix est calculé à partir de la moyenne pondérée de la valeur médiane de trois types de propriétés dans les régions ciblées par l’Étude.

[2]  Les « acheteurs étrangers » sont définis comme des acheteurs vivant à l’extérieur du Canada pendant au moins six mois durant la dernière année.

[3]  Conclusions issues d’un sondage mené auprès de 482 professionnels de l’immobilier de Royal LePage travaillant au sein des marchés du Grand Vancouver et de la région du Grand Toronto (161 et 321, respectivement), entre le 1er juillet 2016 et le 8 juillet 2016.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s