Voyez-vous clair dans vos finances personnelles?

photo_voyez-vous-clair-dans-vos-finances-personnelles_shutterstock_159999608

France Michaud | Mouvement Desjardins

«La vie, c’est comme un jeu de serpents et échelles. Il suffit qu’on tombe sur un serpent pour se retrouver à la case départ. Quand on découvre l’histoire des personnes qui viennent nous rencontrer, on comprend que ça pourrait très bien nous arriver aussi… Tout le monde peut être victime de difficultés financières!»

Ce constat est celui d’Isabelle Thibeault, conseillère budgétaire à l’ACEF du sud-ouest de Montréal.

Il démontre bien la pertinence des Associations coopératives d’économie familiale (ACEF) qui font partie de notre paysage depuis maintenant 50 ans. Chaque année, les ACEF reçoivent des milliers de personnes en consultation budgétaire individuelle ou de groupe. De façon confidentielle et gratuite, elles aident ces personnes à reprendre en main leur situation financière.

«Le terme « économie familiale » fait très ancien. Maintenant, on parlerait plutôt d’éducation financière», explique en souriant Micheline Côté, directrice de l’ACEF de l’île Jésus.

Les ACEF et Desjardins: un travail d’équipe

«Quand nous rencontrons des personnes qui vivent une situation financière difficile et qui ne se qualifient pas pour le financement que nous offrons, nous les dirigeons vers l’ACEF, qui est en mesure de les aider avec une consultation budgétaire», explique Julie Marois, conseillère Services aux membres à la Caisse Desjardins de la Région de Thetford.

En vertu du partenariat qui les lie aux ACEF, les caisses Desjardins contribuent au financement des services d’éducation financière et de consultation budgétaire fournis par ces organismes communautaires. Elles financent aussi les prêts d’entraide qui font parfois partie des solutions proposées aux personnes rencontrées.

Depuis 2002, plus de 36 000 personnes ont bénéficié de consultations budgétaires individuelles auprès des 33 ACEF et d’autres organismes de consultation budgétaire partenaires du programme Fonds d’entraide Desjardins au Québec et en Ontario. En incluant les ateliers collectifs d’éducation financière offerts par ces organismes, le nombre s’élève à 123 000. Au total, Desjardins a investi 10 M$ dans ces partenariats.

L’ACEF : une porte ouverte 

«L’ACEF est comme une lampe de poche : nous faisons la lumière sur les fausses croyances ou les incohérences qui existent parfois entre les objectifs que se fixent les gens et les gestes qu’ils font. Avec respect, nous accompagnons ces personnes afin de les aider à voir plus clair, à adopter des outils budgétaires adéquats et à avoir ainsi plus de pouvoir sur leur vie», explique Isabelle Thibeault, conseillère budgétaire à l’ACEF du sud-ouest de Montréal.

D’après ce qu’observe la conseillère de l’ACEF, les gens sont honteux et se culpabilisent énormément avant de trouver le courage de demander de l’aide. Le travail de l’ACEF est donc de les aider à sortir de la honte et à passer à l’action.

Ce qui fait le succès des ACEF, c’est entre autres l’absence de jugement envers les personnes qui s’y présentent. «Ce n’est pas parce qu’une personne est dans l’impossibilité de rembourser ses créanciers qu’elle est incompétente ou incapable!» conclut-elle.  

Pour plus d’information sur la gestion financière, visitez le desjardins.com.

Source : www.desjardins.com/coopmoi

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s